« Le Chant du peuple juif assassiné »

Titre : Le Chant du peuple juif assassiné

Auteur: Yitskhok Katzenelson

Traduction : Batia Baum

Postface : Rachel Ertel

ISBN : 2-9520107-1-4

Année : 2005

Nombre de pages : 289

Langue : français, yiddish

Dimensions : 29 × 21 cm

Prix : 25 €

Long poème narratif retrouvé enterré au pied d’un arbre du camp de Vittel où Katzenelson est déporté en 1943, ce « chant » se veut le chant de tout un peuple.

Chant de révolte, de colère, de désespoir, ce long poème narratif enterré par Katzenelson dans le camp de Vittel où il est déporté en 1943, ce « chant » se veut celui de tout un peuple. Yitskhok Katzenelson est né en 1886 à Korelichi (Biélorussie). Poète en yiddish dès 1904, il est déporté en 1943 au camp de Vittel depuis le ghetto de Varsovie. En avril 1944, il est déporté à Auschwitz, où il meurt. La traduction majestueuse de Batia Baum (Grand Prix SGDL pour l’œuvre de Traduction) reconduit la force inouïe de ce cri.